Concepts fondamentaux du Feng Shui

L’expert Feng Shui met en place certaines techniques d’analyse et de calcul, qui permettront d’identifier les éléments nuisibles d’un lieu.

Certaines modifications mineures du milieu physique ou de l’architecture vont alors permettre d’éliminer les blocages ou les obstacles à la libre circulation des énergies afin que les hommes et leur habitat retrouvent une harmonie avec leur environnement. 

Plusieurs aspects sont à étudier lors d’une analyse Feng Shui :

Le Yin et le Yang

Les principes du Yin et du Yang sont à la base de la philosophie chinoise. Ils sont connus pour exprimer les deux notions de polarité et d’opposition, ce qui permet de classifier toute chose d’ordre matériel ou immatériel :

Yin Yang-le yang est le masculin, le soleil, le positif, ce qui est léger, ouvert, clair, chaud, sec…

-le yin est le féminin, la lune, le négatif, ce qui est lourd, fermé, sombre, froid, humide…

Toutes les choses et événements du monde passent par une phase de croissance, qui , après avoir atteint son niveau maximum de développement , ne peut que décroitre ou régresser ( la douleur la plus lancinante ne peut que s’atténuer, le vivant ne peut que mourir, la nuit laisser place au jour, la vie précède la mort, etc…)

Le but est de déterminer s’il y a un équilibre du yin et du yang au sein de votre habitat ou de votre bureau et de les réharmoniser si besoin.

Le tchi, l'énergie ou souffle vital

 Bien qu’il ne soit pas d’ordre matériel, ce souffle vital est présent partout et en toutes choses. On pourrait l’imaginer comme étant une douce vapeur, brume, une onde ou un fluide qui parcourt la terre. C’est le souffle externe, celui qui circule dans l’univers et qui se trouve dans nos maisons. 

Mais il y a aussi le souffle interne, celui qui circule dans notre corps et qui nous maintient en vie, et qui concerne la médecine chinoise, l’acupuncture.

Ces deux souffles ont en commun le fait que dès qu’ils ne circulent plus d’une manière normale, c’est-à-dire dès qu’ils sont trop rapides ou stagnants, ils engendrent des troubles physiques qui peuvent aller du mal-être à la maladie, en passant par la fatigue, le stress…

Rééquilibrer cette circulation énergétique, permettra à votre environnement d’être à nouveau porteur d’une énergie positive nécessaire à la bonne santé, à la réussite sociale et personnelle, aux projets qui se réalisent, etc…

La théorie des 5 éléments ou des 5 mouvements

Cette théorie est née de l’observation de la nature, de son fonctionnement et de ses changements perpétuels. En effet, rien n’est figé dans la nature, tout évolue et se transforme en permanence.

Les 5 éléments correspondent au cinq énergies présentes dans l’univers et à ses diverses transformations, et sont : le Bois, le Feu, la Terre, le Métal et l’Eau.

Le but est que les zones de votre habitation ou bureau disposent de l’élément correspondant à l’orientation, pour que l’aspect de vie de chaque secteur soit activé.

Ils sont en constante mutation et correspondent chacun à une direction, une période, une couleur, un chiffre, une énergie.

- LE BOIS (Mu) correspond à l’Est, au printemps, à l’aube, à la couleur verte, marron.

-LE FEU (Huo) correspond au Sud, à l’été, à midi, à la couleur rouge, rose…

-LA TERRE (T’u) correspond à la fin de l’été, mais aussi à la fin de chaque saison (la nature est à son épanouissement maximal) et les couleurs sont les dérivés du jaune (orangés, sable).

-LE METAL (Chin) correspond à l’automne, au crépuscule, aux couleurs grises, argentées, dorées.

-L’ EAU (shui) correspond au Nord, à l’hiver, à minuit, au repos de la nature, aux couleurs bleues, noires.

La relation entre chacun des éléments est expliquée sous forme de cycle. Si chaque élément nourrit celui qui suit, on parle de « Cycle de création » ou « cycle d’engendrement » ; S’ils se gênent mutuellement, on parle alors de « cycle de contrôle ».

Les différents cycles de la nature

‐ Cycle « Cheng » ou cycle d’engendrement :

Lorsque les 5 éléments se succèdent comme les saisons, (printemps, été, automne hiver), le cycle naturel est dit « cycle d’engendrement » :

Le cycle normal et naturel signifie que chaque élément « la mère » engendre le suivant « le fils », créant ainsi une harmonie grâce à la libre circulation de l’énergie. 

L’eau nourrit le bois, le bois nourrit le feu, le feu nourrit la terre avec la cendre, le métal se trouve dans la terre, et le métal nourrit l’eau en lui apportant ses oligo éléments, minéraux.

Cycles

- Cycle d'affaiblissement :

Ce cycle est présent quand l’élément « fils » agresse sa « mère » : le Bois va boire l’eau, l’eau va faire rouiller le métal, le métal va épuiser la terre, la terre éteindre le feu, et le feu brûler le bois.

- Cycle de contrôle, de destruction :

Ce cycle est présent lorsque notamment un élément « mère » détruit l’élément « petit fils ». L’eau (mère) va éteindre le Feu (petit fils), le métal va couper le bois, la terre va contrôler l’eau en l’endiguant, le feu va faire fondre le métal, et le Bois va affaiblir la Terre.

On peut corriger ce cycle et neutraliser les effets négatifs en remettant l’élément « fils » qui est le tampon naturel entre la « mère » et son « petit fils » et recréer ainsi un cycle normal et nourricier.

L’observation déterminera la présence ou l’absence, voire le déséquilibre des éléments de chaque secteur et de remédier à tout défaut.

Les 4 animaux symboliques

L’analyse soigneuse de l’environnement extérieur a pour but de confirmer ou non la présence d’une topographie correspondant aux animaux symboliques et qui symbolisent diverses protections pour la maison et ses occupants. 

Idéalement, l’habitation doit avoir :

  • une Tortue noire à l’arrière, matérialisée par une montagne, ou des immeubles plus hauts, nous apporte protection et soutien.
  • un Dragon Vert à gauche symbolisé par une haute végétation ou autre, symbolise le côté yang, l’action, l’esprit d’initiative, la vitalité.
  • un Tigre blanc à droite fait référence au côté yin, à la sensibilité, la créativité . La végétation doit être moins haute que celle du dragon,
  • un phénix vermillon devant, permettre s’il est dégagé, de se projeter dans l’avenir entre autre.